Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 10:19
Samedi 4 avril



Jacky, où est passée Lara Croft ?
Repost 0
Published by Sylvie - dans ASPTT
commenter cet article
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 10:18

Samedi 4 avril
Je sais, je l'ai déjà fait ce titre, mais c'était tentant ! Y.  est mon collègue de maths, en compagnie de qui  je cours le dimanche matin de temps en temps , enfin, en théorie, quand tout est normal !
Visez le tee-shirt : quand on vous dit que ce sont des malades...

Résultat des courses : 15,9 km de course effective et donc  3,1 de marche, 900 m. de dénivelé, 2'52''12''' (le Forunner s'arrête automatiquement lorsque je marche) pour un temps général de  4h02 mn et 30 s. Si je ne m'étais pas ramassée une pelle au dernier kilo, j'aurais économisé 15 minutes environ, je pense.
Mais avec des si...
Je vous le poste, pour vous faire une idée...

GOMEN 2009

CLASSEMENT SCRATCH

GRAND RAID

SCRATCH DOSS NOM PRENOM S AN CAT TPS COURSE

1 97 ACADINE JEAN JUDE H 76 HS 2:06:05

2 67 BIONDO PAOLO H 71 HS 2:09:13

3 22 SAMANICH YOHAN H 84 HS 2:10:48

4 57 GILQUIN ERIC H 62 HS 2:12:40

5 34 GERARD STYVEN H 91 HJ 2:16:28

6 58 GUESDON SEBASTIEN H 76 HS 2:18:28

7 18 PANIZZI ORION H 80 HS 2:22:50

8 56 FRABOULET BRUNO H 74 HS 2:24:38

9 100 FAYARD SYLVAIN H 83 HS 2:26:38

10 201 REYNAUD STEPHANIE F 70 FS 2:29:25

11 36 DANGIO JONATHAN H 80 HS 2:31:26

12 98 DELETTRE JOAN H 87 HS 2:31:35

13 101 DUMORA GAETAN H 87 HS 2:33:00

14 85 MOUTRY JEAN-PAUL H 59 HV1 2:36:36

15 39 GUILLAUME PASCAL JEAN H 72 HS 2:37:35

16 35 CHABAL JEAN PHILIPPE H 67 HS 2:39:27

17 112 LEQUES PIERRE HENTI H 62 HS 2:40:03

18 95 MAYADE LIONEL H 78 HS 2:40:20

19 61 TOKARSKI STANISLAS H 67 HS 2:40:45

20 50 GERALD BRUNO H 74 HS 2:40:50

21 96 HIPPY FRANCOIS H 78 HS 2:41:04

22 102 CANAUD JEROME H 68 HS 2:41:36

23 103 FOURNIS BRUNO H 71 HS 2:42:56

24 20 TOUMEN DAVID H 77 HS 2:43:08

25 121 CHAZALMARTIN CHRISTOPHE H 81 HS 2:43:50

26 118 LAMBOT DAVY H 78 HS 2:45:32

27 42 BUET OLIVIER H 67 HS 2:47:04

28 210 CAILLEAU MARIE ALINE F 67 FS 2:47:25

29 242 BALLET DALL OSTO VALERIE F 77 FS 2:49:51

30 93 DALL OSTO FREDERIC H 75 HS 2:49:55

31 40 FILIPE IORGIE H 65 HS 2:52:00

32 46 DI PAOLO ROSSANO H 60 HS 2:53:07

33 248 ESTIEUX KARINE F 73 FS 2:53:55

34 55 CAUPIN VINCENT H 70 HS 2:54:27

35 66 FRANCESCHINI BERNARD H 49 HV2 2:55:00

36 43 MOUMA KARIM H 68 HS 2:55:38

37 84 MONEFARA ERWAN H 85 HS 2:55:49

38 92 BILLIET ALDO H 56 HV1 2:56:05

39 204 DEJOAN MARIE ANNE F 79 FS 2:56:58

40 104 JACK FREDERIC H 73 HS 2:57:35

41 86 MIRALLES MARC H 66 HS 2:59:10

42 109 GIRARD RENAUD H 70 HS 2:59:38

43 12 PIOT GREGORY H 77 HS 3:00:02

43 13 GUITTON SAMUEL H 83 HS 3:00:02

45 33 MUNOZ GILLES H 73 HS 3:00:05

46 17 VERNEAU LAURENT H 66 HS 3:00:23

47 32 DANET CEDRIC H 80 HS 3:00:35

48 234 VIRATELLE NATHALIE F 79 FS 3:01:33

49 220 VARTANE CHRISTINA F 74 FS 3:01:35

50 120 DYE PASCAL H 67 HS 3:04:08

51 49 PULEOTO PASCAL H 72 HS 3:04:50

52 87 OUCHOT MICHEL H 67 HS 3:05:45

53 114 ESTIEUX PATRICK H 65 HS 3:05:45

54 222 FRANCESCHINI CHANTAL F 56 FV2 3:06:06

55 41 SCHIRCK PASCAL H 73 HS 3:06:31

56 75 GUERUILLY THIERRY H 65 HS 3:06:37

57 26 FAVIER JEAN MICHEL H 70 HS 3:06:57

58 51 MANUAUT ERIC H 66 HS 3:07:00

59 29 DEXTER ANTONY H 73 HS 3:08:00

60 227 MERMOUD ISABELLE F 71 FS 3:08:27

61 60 LE GOFF YVES H 75 HS 3:08:31

62 10 GRAVIN FLORENT H 81 HS 3:09:45

63 16 ANDRE HERVE H 71 HS 3:10:55

64 28 LURMIN MARC H 67 HS 3:11:10

65 71 COMPIN JACKY H 63 HS 3:11:18

66 15 RENAULD SERGE H 54 HV1 3:11:47

67 83 MEDERIC AXEL H 65 HS 3:12:00

68 7 GOURHANNIC DANIEL H 67 HS 3:12:09

69 19 GIRAUDOT MAXIME H 82 HS 3:13:03

70 44 PRAT TANGUY H 80 HS 3:13:55

71 208 CHAMBERLAND VERONIQUE F 83 FS 3:14:26

72 59 JACOB ERIC H 61 HS 3:15:33

73 48 DUBOUREAU HARRIS H 63 HS 3:18:45

74 239 GAUCHET BEATRICE F 69 FS 3:19:12

75 5 RESENTERRA COCHET ISIDORE H 60 HS 3:19:16

76 117 VIE ALEXANDRE H 78 HS 3:21:02

77 25 MALARD DAVID H 78 HS 3:22:36

78 62 VUILLOD CHARLES H 80 HS 3:23:18

79 215 BAMA SOAZIC F 80 FS 3:23:19

80 70 CULLOTI LAURENT H 65 HS 3:24:33

81 69 BIENFAIT VINCENT H 81 HS 3:24:55

82 231 NICOLI DOMINIQUE F 59 FV1 3:27:05

83 1 LE GALLLIC JACQUES H 66 HS 3:27:36

84 113 BLAIRON BENJAMIN H 79 HS 3:27:37

85 203 MAURON CARINE F 80 FS 3:29:03

86 54 PREVOST SAMUEL H 81 HS 3:29:47

87 105 DELPECH FREDERIC H 70 HS 3:30:28

88 73 DERRINGER RENE H 66 HS 3:31:12

89 27 CREVISSIER GUY H 48 HV2 3:31:30

90 230 NICOLI BRIGITTE F 61 FV1 3:31:33

91 108 CREVISSIER JACQUES H 52 HV2 3:32:15

92 24 PLUSQUELLEC THIERRY H 62 HS 3:32:26

93 2 DANIEL FREDERIC H 81 HS 3:32:33

94 107 MOINLAOUPILOH LIONEL H 88 HS 3:33:53

95 122 AOUST MATHIEU H 81 HS 3:33:55

96 110 NADAL PHILIPPE H 52 HV2 3:34:04

97 216 BON VALERIE F 69 FS 3:35:07

98 30 BARCELLI ALBIN H 48 HV2 3:37:06

99 78 HOANG-TIEN MICK H 69 HS 3:40:18

100 88 RAMS J-LOU H 53 HV2 3:40:19

101 236 WEISS VALERIE F 82 FS 3:42:15

102 106 ALLOUIT YASSINE H 67 HS 3:42:16

103 232 SIFFERLEN GABY F 57 FV2 3:42:42

104 14 LUBIN KEVIN H 82 HS 3:42:44

105 21 GUESDON PATRICK H 45 HV2 3:43:43

106 74 FASSEL CLAUDE H 64 HS 3:44:30

107 6 SZLENGER FREDERIC H 66 HS 3:44:31

108 77 HEMRI KARIM H 75 HS 3:44:32

109 11 FONTENEAU OLIVIER H 77 HS 3:45:25

110 68 BERNANOS JOSE H 54 HV1 3:45:40

111 213 ROMAN MARTINE F 54 FV2 3:46:05

112 91 CORNUET NATHANIEL H 80 HS 3:46:43

113 72 DURET THIERRY H 65 HS 3:47:48

114 226 LELIEVRE SABRINA F 76 FS 3:47:49

115 31 BRESIL BRUNO H 53 HV2 3:50:35

116 219 SABRE ANNE SOPHIE F 73 FS 3:51:50

117 47 GUESDON BRUNO H 47 HV2 3:52:15

118 233 TARDIVEL SABINE F 70 FS 3:53:25

119 202 SEIVERT FRANCOISE F 60 FV1 3:53:32

120 253 DYE VALERIE F 71 FS 3:53:55

121 76 GOWET EDOUARD H 56 HV1 3:55:20

122 38 SERRE LAURENT H 76 HS 3:56:50

123 237 RENAUD ARMELLE F 75 FS 3:57:15

124 115 VENTURA DIDIER H 56 HV1 4:00:16

125 223 APPAGANOU MYLENE F 63 FV1 4:01:00

126 82 LELIEVRE JOEL H 53 HV2 4:01:15

127 217 BRAEM SYLVIE F 68 FS 4:02:30

127 238 DASNEVEIS MALIA F 81 FS 4:02:30

129 116 FORSTEM FREDERIC H 79 HS 4:04:24

130 206 MONIER SANDRINE F 78 FS 4:04:59

131 214 MANUAUT FLORENCE F 68 FS 4:05:03

132 81 LOUYOT XAVIER H 69 HS 4:08:08

133 79 LALLEMENT VALERY H 70 HS 4:08:21

134 229 MOURER ISABELLE F 70 FS 4:11:30

135 45 TELLARDI ARNAUD H 74 HS 4:17:07

136 240 KEDO ORIANNE F 89 FJ 4:17:28

137 200 LE GALLIC IDA F 68 FS 4:17:50

138 221 VICO BRIGITTE F 56 FV2 4:18:57

139 225 HOANG-TIEN LILIANE F 70 FS 4:19:00

140 53 JANIN JEAN FRANCOIS H 0 HV2 4:20:38

141 3 CHENEVIER THIERRY H 63 HS 4:20:42

142 99 LEBROZEC YANN H 74 HS 4:22:36

143 207 DUVAL CHARLOTTE F 81 FS 4:24:15

144 218 LOMBARDO MAGALI F 81 FS 4:24:16

145 235 WACKENTHALER GRACE F 67 FS 4:25:00

146 94 NEIMBO THIERRY H 71 HS 4:26:53

147 119 BANASTIER CYRIL H 79 HS 4:37:10

148 246 ROTH HEITZ MIREILLE F 68 FS 4:50:08

149 251 CHAMBREY CELINE F 79 FS 4:51:34

150 250 BOISSENIN MELANIE F 80 FS 4:51:35

151 211 MAILLARD SIDOU MIREILLE F 64 FV1 4:53:42

152 23 CHABANEIX CHRISTOPHE H 78 HS 4:59:10

153 209 BAUDVIN AMANDINE F 83 FS 4:59:11

154 224 DINOU PAULETTE F 54 FV2 5:07:43

155 247 PARENT ERICKA F 57 FV2 5:07:44

156 212 BIGOU MARIE ODILE F 72 FS 5:07:45

157 111 PARENT JEAN PAUL H 57 HV1 5:07:46                  158 241 RAGUE NATHALIE F 68 FS 5:07:47 Dans le panier garni en feuilles de coco tressées, entre autres : un fruit de la passion  à la peau jaune épaisse, très parfumé et des bananes "poingo" succulentes, rien  à voir avec ce que nous mangeons habituellement , la saveur verte d'une banane pas mûre, pas farineuse mais au délicieusement fondante et sucrée sur la langue ...

Repost 0
Published by Sylvie - dans ASPTT
commenter cet article
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 10:14

 

Samedi  4 avril

 

18h30, direction Kaala-Gomen, province Nord.
Nous partons avec 2 élèves de 3è, Adrien et Yannnick, et Hilarion, ancien élève aujourd'hui en 2nde.

Nous goûtons au plaisir retrouvé du camping, sous la protection de Saint-Pierre, patron de la paroisse et de la tribu), et aux joies des douches collectives dans des sanitaires de fortune. Au petit matin, l'air est doux, les vieilles de la tribu sont assises devant des braseros, un petit déjeuner plantureux et les incontournables moustiques nous attendent : gâteaux sport locaux et bananes rôties...

Raid : tue-raide, non pas les moustiques mais moi. J'aurais dû suivre mon intuition plutôt que de faire la dure  à cuire: à savoir changer mon inscription  et partir pour le mini-raid.  En effet, c'était très, très dur. La faute au manque d'entraînement, je pense, et à l'inexpérience. Pas de sortie longue depuis mon arrivée sur le Caillou, pas de préparation spécifique. Mon fonds est insuffisant, aussi bien pour le terrain montagneux que pour l'endurance. J'ai systématiquement perdu en descente l'avance prise en montée, qui est toujours moindre ! 15 km auraient suffi à me faire plaisir : de la marche type rando pour les gros dénivelés, de la course pour le plat, de la gadoue à gogo (un mix de la Transbaie et des derniers cross, sauf que le sol se dérobe constamment sous les pieds,le bain de boue menace à chaque lacet, et ils sont nombreux !) et de toutes les couleurs ; en suivant le sentier spongieux, sinuant à travers une végétation luxuriante, je pense à tous les soldats des guerres d'Asie du Sud-Est, sauf que nous  sommes là de notre plein gré, sans les 20 kg de barda sur le dos et surtout sans la peur au ventre).Je manque d'y laisser mes Mizuno ex-toutes neuves. Heureusement, les nombreux creeks que nous traversons et même une petite cascade permettent de se rincer les pieds,  et la tête...
Des bosquets de niaoulis dont je découvre les troncs à la peau douce s'effeuillant comme de vieux livres,sous-bois humides et champignogneux, (je l'écris comme je veux), des massifs de flamboyants, un vallon désertique et pierreux, gris et rouge, des sous-bois humides et champignogneux, (je l'écris comme je veux), une vue à couper le souffle au point culminant sur la mer et le massif du Koniambo ! Par contre, les 4 derniers km, souffrance. Je n'ai même pas ressenti cela lors du marathon ! Manquait  un PC, même sil n'y a rien  à dire sur le ravitaillement. Il y a même du sel ! Tous les participants sont pointés à chaque PC.
Un gros vol au dernier km, la faute à la fatigue : genou ouvert ! Le public, rare mais enthousiasme nous soutient dans cette denière ligne à coup de klaxon de pick-up et en faisant  rugir les moteurs ! Je termine la course en papotant avec une jeune femme aussi épuisée que moi et nous nous remettons  à courir lorque  nous déboulons sous Saint-Pierre,  50m. avant l'arrivée. Mourir d'une hémorragie, oui, mais dans l'honneur, droites dans nos bottes en caoutchouc, sous l'égide du saint patron, arrivée au Paradis et sous les applaudissements de la foule en délire !
 Histoire de continuer ma tournée des spécialités médicales et connexes, j'avise les pompiers. Déjà qu'on les avait repéré, car ils sont arrivés au volant d'un camion poussif de dessins animés des années 30, genre Tex Avery. Je m'attendais  à ce que les phares me fassent les gros yeux  et qu'il prenne les jambes à son cou en cas d'alerte ! Véridique, même s'il y avait aussi des gros 4x4 Land Rover rouges  et un camion plus récent.
Rien à voir  avec le bichonnage d'après Reims : nettoyage au Dakin, vieile bande des familles toute effilochée, ciseaux qui ne coupent rien ! J'apprends à l'occasion un nouveau juron : "Vérole !", en me demandant quelle infection me guette. Mais ils m'envoient aux urgences du seul hôpital de la Province Nord qui, j'ai quand même du bol, ne se trouve qu'à 15 mn,  pour me faire recoudre ! Mal pour mal, nous décidons de manger quand même et d'attendre la remise des prix. Un des gamins est classé deuxième au scratch du mini-raid et le buffet est absolumment génial : salade tahitienne, ragoût et brochettes de cerf, bananes frites, pour ne citer que les spécialités locales. Les femmes de la tribu de Saint-Pierre n'ont pas ménagé leurs efforts. Les trois gamins et mon collègue semblent en pleine forme, mais ça dort ferme à l'arrière au retour. Quant  à moi, je m'endors sur la pelouse pendant l'interminable tirage au sort de la tombola (ici aussi) - l'animateur est un fou du micro - les gamins déconnent en annonçant "Bingo"  à chaque tirage (ici aussi, le loto appelé bingo affiche complet le samedi soir) et je rate le tirage au sort de mon numéro de dossard. Mon collègue me réveille mais  le temps que je comprenne ce qui m'arrive et que je rassemble mes esprits et mes différents membres valides mais douloureux, la glacière qui m'aurait été utile pour le pique-nique quotidien au collège est attribué  à un autre  participant ! Déjà que le tee-shirt  du raid est une taille 50 (12 sponsors sur la poitrine, l'église dans le dos !) . "Vérole" !
Fatigue faisant, j'oublie de photographier les baies de jamelons qui ressemblent vraiment  à de petites gourdes, ont peu de goût, mais sont très juteuses et fortement astringentes.        .
La découverte au retour de la Province Nord contraste avec les cocotiers, les bananiers et autres clichés tropicaux auquels je  me suis habituée depuis mon arrivée : je comprends enfin pourquoi on parle d'élevage en Nouvelle-Calédonie. Des pâturages à perte de vue avec des troupeaux qui n'hésitent pas  à se promener sur la route, des bourgs caractérisques : une rue centrale bordées de snacks et de petis commerces, on se croirait au Far-West pendant la conquête, je m'attends  à voir surgir un cow-boy, ou plutôt un stockman, dans le soleil couchant, mais c'est seulement la statue du soldat inconnu qui se découpe dans la lumière rasante par deux fois, et quelqu'un  a même placé aux pieds de l'un une bouteille vide de "Number One", gloire locale, soldat d'une autre guerre. On devine  les habitations des tribus à travers la végétation dense, et le massif du Koniambo domine la mer. La signalisation routière nous informe du danger des nids de poule sur ski, nous nous causons une petie frayeur en passant une  par une (une par ville, et nous en traversons 5 avant la bonne, Bourail) les stations fermées. Je vérifie qu'il faut vraiment remplir le réservoir de la voiture systématiquement à chaque station ouverte et que le "Casse pas la tête" calédonien est bien réel. Les parents d'Hilarion, qui nous ont rejoint le matin, possèdent un pick-up dont le radiateur se met à fuir sérieusement au moment du départ ; qu'à cela ne tienne, ils reprennent la route, achètent 3 packs d'eau et s'arrêtent à chaque creek pour remplir le radiateur, c'est-à-dire tous les 20 km. Il y a plus de 370 km jusque Nouméa, plus les 80 pour Yaté et il est 16 h.
6 points de suture aux urgences de Koumac, par le chirurgien soi-même ; "Bingo" !

Repost 0
Published by Sylvie - dans ASPTT
commenter cet article
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 10:09

Vendredi 3 avril
 

Fuite d'une cuve d'acide sulfurique à Goro Nickel. C'est un salarié qui a révélé l'affaire. Goro annonce 5OOO litres dans la rivière. Bien entendu, faune et flore n'ont subi aucun dommage.

Repost 0
7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 06:28
Mardi  7 avril



Bon anniversaire !
Repost 0
Published by Sylvie - dans Inclassable
commenter cet article
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 23:37

 Mercredi 1er avril

Je  n'ai pas terminé mon adaptation : aujourd'hui j'ai pris mon 1er traitement, Stromectol 3

mg, après avoir vu le médecin  à Yaté. Petit jeu : pourquoi est-il prescrit ?
Réponse 1 : la dengue ?
Réponse 2 : la gale ?
Réponse 3 : la leptospirose ?

Repost 0
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 04:37
Lundi 30 mars

Dengue et  gale : au suivant.
Ca me gratouille ...
Repost 0
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 03:05
Lundi 30 mars



Je vais peut-être prendre le menu enfant ...
Repost 0
Published by Sylvie - dans ASPTT
commenter cet article
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 03:17

Dimanche 29 mars

Je n'ai pas entendu le portable et j'ai oublié de remettre le radio réveil : acte manqué ou grosse fatigue ? Les 2 mon capitaine : pas de "Nouméa Valley", je dois 1200 francs au club, et j'ai dormi une grosse partie du dimanche. De toute façon il a plu sans discontinu pendant ce même temps.

Demain, boulot, et vendredi ce sont les vacances ! Youpi, pas d'auto pendant une semaine ! Pas sûr...

Repost 0
28 mars 2009 6 28 /03 /mars /2009 01:48

Samedi 28 mars

Mon adaptation se termine : aujourd'hui j'ai acheté une paire de "claquettes japonaises" et la première casquette de ma vie. Danielle et Charles, je pense à vous. De toute façon, avec le Camelbak, c'est obligatoire pour les raids.
 Mon propriétaire ayant traité le terrain, je peux, avec l'aide d'Aérogard, m'installer dehors :  je n'aurai peut-être pas la dengue, ce n'est même pas certain, mais un cancer causé par les pesticides, si.

Repost 0

Juke-box

Recherche

Archives