Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 09:08
Lundi 23 février

La chance continue de s'acharner sur moi : c'est sur ma personne que "Clodo" a jeté son dévolu pour l'amener au collège aujourd'hui et demain. Pas moins de 5 appels hier, d'une cabine téléphonique (je ne sais pas qui est le collègue qui lui a donné mon numéro, vu qu'il a laissé ses affaires, dont la pochette de rentrée, au collège. Il est 6h30, il m'attend donc ce matin de pied ferme à la réception de l'hôtel, depuis 5h45. Il porte des pantalons qui pourraient très bien se tenir seuls, je regrette de n'avoir acheté qu'un seul paréo pour le siège conducteur de la Kia, et en regard (ou plutôt en odeur) de la chaleur matinale, je sens que son fumet va rapidement devenir désagréable. Dès lors, nous échangeons points de vue sur Proust, Céline, Spinoza à qui il dit ressembler, Nietszche, Miles Davis et Chet Baker, Beethoven et ses sonates, Frank Zappa et ses ascendances multiethniques (les siennes, pas celles de Zappa), et j'en oublie. 80 km, c'est long, il est intarrissable, mais très intéressant. C'est saoulée que j'arrive au collège, mais j'en ai oublié son arôme.

Déjeuner chez Madame et Monsieur le Principal, nous sommes 3  élus : "2009 sera l'année de la communication !"

Ma voisine chasse à la bouilloire électrique, la proie est grosse comme une soucoupe.Tous aux abris !

Graulhette et Isis : début d'une grande histoire d'amour ? "Dormir en chats de fusil "? Merci Sonia, la photo est rangée dans l'album Picardie.

Note du traducteur
Voir le titre avec Didier H.
"Clodo" n'est pas de moi.

Repost 0
22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 09:18
Dimanche 22 février

Mon humeur est plutôt variable aujourd'hui, la faute  à toutes ces photos qui arrivent en force sur Facebook !
Mais faites péter le champ'  à ma place car ça y est : j'ai trouvé un logement ! Je ne tiens pas à fêter l'évenement au jus d'orange, même 100% pur jus !
Vous vous souvenez,  (le) Mont-Dore, l'Etoile filante (et non pas Etoile des neiges, ce n'est pas le Mont D'Or , bien que ce soit la saison) : c'est là, dans une "commune" rattachée. C'est paumé,  moins que Yaté, dans la verdure, ah ! Graulhette, qui m'interdit de vivre en ville ! Une demi-heure de Nouméa, 60 km de Yaté ! J'ai signé un chèque, mais pas de bail (ça devient une habitude, peut-être devrais-je m'inquièter ?), je suis repartie avec une des dernières mangues de la saison et blindée d'anti-moustique  Aérogare (drôlement efficace, l'inventeur devrait recevoir la médaille du Mérite. La patrie reconnaissante vient d'ailleurs d'offrir à cet Australien des funérailles nationales... ). Je n'ai plus qu'à acheter des meubles, un frigo,  une bouteille de gaz, vous savez, le modèle 13 kilos... Mais la plage est derrière,  le temps de trajet se réduit...
Ce matin, course à pied ou plutôt footing !  Pour me remonter le moral, et le vôtre, j''ai fait une pointe à 12,4 km/h !J'ai assimilé la leçon n°1 du Garmin : chrono, cardio, et transfert des infos ! Tout ça pour ça, un parcours de 8,8 km
 avec de la pente à 7%, non pas de la descente  à 7% !
Demain boulot, alors dodo !
Repost 0
21 février 2009 6 21 /02 /février /2009 10:05

Samedi 21 février

Il est connu que les premiers mots que l'on apprend dans une autre langue sont ceux dits "gros". Je ne résiste pas au plaisir de vous asséner cette bordée d'injures. 
Un coup de chasse (me rappelle "'un coup d'ordinateur" ),
Laissetaleur,
Gadin (que nous reverrons dans l'horoscope),
Bétail (si),
Descend un double cabine,
Bon à peau,
Espèce de corne-molle,
Il voit les rats en pyjama,
Barrez en papaye,
Fin canard,
Fin nul,
Double-narine,
Ca sent le méou,
Mouille ta boulette,
Zoreillie (dit aussi plus poliment 22000, c'est moi, entre autres...)
Etc.


Aujourd'hui j'ai acheté des chaussettes :  claquettes suite et fin.

La journée étant bien entamée par une visite d'appart, et diverses tâches ancillaires, je décide d'aller en reconnaissance à la piscine du Ouen Toro. Vous trouvez ça stupide, certes, mais les plages de Nouméa ne sont pas ces havres de tranquillité bordés de sable blanc et de cocotiers mais  d'un gazon urbain densément peuplée de chalands, de joueurs de pétanque, de chiens de toute taille et d'espèces inconnues jusqu'alors, et d'un boulevard qui ceinture la vile (un périph' quoi!).
La caissière m'informe que palmes, masques, tuba, etc, sont autorisés, mais pas le fusil harpon. Le tee-shirt anti-UV  l'est aussi (j'ai failli en acheter un ce matin) mais également la nage avec palmes et casquette.
8 couloirs de 50 m. sous le soleil, un petit bain pour le menu fretin : avis aux connaisseurs...
Les douches sont froides (c'est une vue de l'esprit), l'eau est horriblement chaude : je sens que je vais encore fâcher certains et certaines, mais c'est réellement difficilement supportable lorsque l'on a l'intention de nager. 

Première sortie dans Nouméa by night : départ 18h30, retour 19h15. Ouf ! Je suis rentrée saine et sauve, sans
avoir rencontré de "bande ivres" en travers de ma route. Par contre, au "Stanley Hôtel", ce soir , tcha ! Ca déchire ! Bonne nuit.

Je pensais partir demain en expédition à Bourail, au Nord de Nouméa. Renseignements pris auprès de l'hôtesse d'accueil de l'hôtel, je vais plutôt explorer un îlot aux alentours de Nouméa. Quand je jui ai demandé la durée du trajet, elle m'a d'abord répondu par un soupir perplexe. Puis elle a ajouté : "Oh, pour vous, 2h30..." Comment peut-elle savoir ?

Message personnel  à l'intention de Laurent B.
Laurent, ton signe est "crabe mou", boulette où quoi ? Tu veux vraiment que tout un chacun connaisse ton horoscope et ses caractérisques ?

Repost 0
20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 08:47
Vendredi 20 février

Le concombre télégraphe
 
La crise du logement est aigüe : en raison de la nonchalance de mon chef, le seul studio communal qui se libère me passe sous le nez . Il ne m'a pas inscrite "officiellement" en novembre, je porte une fois de plus le dossard n°2 à l'arrivée de la course au logement.

Rentrée des élèves
Prise d'otages au C.D.I.
A défaut du Hausser, Freddy, Jean-Marie, Melvin, Sébastien, Julien, Kenhua, Leila, élèves de la 3è d'insertion, venus voir ce matin la tête de la nouvelle documentaliste, se sont retrouvés pris au piège jusque la récréation. Libérés à 10h, ils n'ont pas récidivé mais la documentaliste a ressorti la pendule de son placard.
Durant la matinée, après avoir répété plusieurs fois la même question, j'ai enfin compris que "oui" se dit en haussant les sourcils.
Visite éclair du Hausser, de monsieur le maire, Etienne Ouetcho, et de Raphaël Mapou, premier adjoint, chef de file de l'ex-opposition au tuyau de Yaté et notoirement connu maintenant grâce  à Thalassa. La seule classe visitée est celle équipée par Vale Inco.... et accessoirement occupée par les 3ème d'insertion. Un élève connaît le prénom du Hausser, "Yves", un autre hasarde un nom : "Jego" ?  Il pourrait peut-être connaître le même sort !

Portrait du mois
Nouvelle rubrique :  la rédaction tentera chaque mois de tirer (à vue)  un portrait. Toute ressemblance avec des personnes ayant réellement existé ou vivantes ne serait que fortuite.

International
Vimeu : je suis très heureuse de lire et de voir que les élèves de l'U.P.I. continuent leur projet Japon avec acharnement et talent. Continuez  à m'envoyer nouvelles et photos. Une photo des origamis est rangée dans l'album Picardie.

Météo
La dépression tropicale s'achève, les routes du Nord inondées sont de nouveau praticables et la rentrée se déroulera lundi 23 février.

Horoscope
Le signe du mois :
DAWA :
Amour : vous passerez des moments délicieux avec vos proches, et vos proches vous trouveront tout bonnement délicieux. Célibataires, ne refusez pas une sortie en banc car vous pourriez rencontrer une personne très attirante.
Travail : ne dites rien de vos projets, on pourrait vous pêcher vos idées !
Santé : fatigue, prenez des vitamines.

Les autres signes, pêle-mêle :
ROUSSETTE, CAGOU, STONE-FISH, GADIN, TRAPPARD, CHIEN BLEU, TRICOT RAYE, POKA, CRABE MOU, VERS DE BANCOULE, NOTOU.
Laissez-moi en commentaire vos dates de naissance et je vous donne votre horoscope calédonien et le signe correspondant métropoliain...

Note du traducteur
Vale Inco et Goro Nickel, idem.
Repost 0
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 10:17

Jeudi 19 février

Le concombre télégraphe

Rentrée des nouveaux élèves au collège de Yaté
Les  6è accompagnés de leurs parents ont été accueillis par Mr Rollly, principal, qui a ensuite reçu les familles présentes . Le repas de bienvenue aux nouveaux parents et au personnel du collège initialement prévu et organisé par le G.P.E., groupement des parents d'élèves, a été annulé en raison du deuil qui touche la commune.

Je regrette de n'avoir pu photographié les élèves : le problème de la claquette a pris toute sa saveur. Les parents sont dans leurs tatanes préférées, et hormis quelques exceptions, dont une petite fille blessée, tous les enfants sont chaussés de chaussures fermées. Cela va de la sandalette avec chaussettes, à la néerlandaise, ou sans, à la française, aux chaussures type bottines d'automne que l'on pouvait voir il y a quelques années en France, en passant par une grande variété de chaussures de sport ou du dimanche. Un garçon porte son costume de communiant : chemise blanche impeccablement repassée, avec chaîne en or en sautoir, peut-être sa médaille de baptême, pantalon type flanelle (légère mais quand même, il fait  34°), mocassins ; informations prises, c'est la future terreur de 6è !
Spontanément, filles et garçons forment des rangs séparés.

Accueil traditionnel au C.D.I. : comme d'habitude, j'ai fait un bide en demandant si quelqu'un aimait lire !


Sports
Bonne nouvelle : Yassin, le collègue installé à Yaté, origine d'Arly dans l'Aisne (le monde est petit), court et pratique le raid, en binôme avec le roi de la claquette. Ils participent au grand raid de  la Province Nord, qui comprend des étapes avec accueil en tribu. Dès que le dossier logement est réglé, si jamais cela arrive,  nous visitons les hauteurs de Yaté et je cherche un  binôme. Loin des yeux, loin des pieds...

Nécrologie
Un deuil dans une tribu a mis toute la commune en "veille" mortuaire depuis lundi. La rédaction s'associe au deuil des familles mais le dossier logement reste en panne.

Naissance
Demain le vice-recteur, le Hausser et le représentant de la Province Sud viennent  à Yaté, et notamment au collège. Ils devraient entre autres annoncer officiellement la construction du nouveau collège sur le site de... l'ancien dépotoir de la commune ! La première tranche des travaux sera consacrée aux logements. Le lieu n'est pas encore connu. Le maire prépare le cocktail,  nous préparons les banderoles ! Le dossier logement avance, pour la rentrée 2010.

Faits divers

"Clodo", dit aussi "Tocard" est porté disparu.

Carnet mondain
Rudy et moi sommes invités à déjeuner chez monsieur le Principal lundi midi. Tenue correcte exigée : claquette ou pas claquette ? Je ne sais pas si nous amenons le maillot dans le cartable...

Mode
Visite de la gendarmerie : chemisette bleue réglementaire, short bleu marine sur longues papattes toutes blanches, lunettes de soleil rivées sur le nez....

Brèves
Demain départ 6h ; nous finissons à 15h. C'est la rentrée des 5è, 4è, 3è. Bonne nuit les petits...

Repost 0
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 04:56
Mercredi 18 février

Jour J -1 : aujourd'hui c'est la rentrée des profs. Lever dès 4h35 ; le réveil était normalement programmé à 5h pour un départ à 6h15, pour une arrivée  à 7h45.
Je constate finalement sur la route, confortablement avachie à l'arrière du 4x4,  que les poules kanak sont en fait des autruches.
Nous sommes 12  profs, 14 avec le CPE, 21 si nous y ajoutons la surveillante, l'intervenante langue locale, la secrétaire, la gestionnaire, les 2 agents et le principal.
En vrac : grand débat sur la claquette. Faut-il l'autoriser, la tolérer, sanctionner son usage ?
Arrivée d'un premier prof en retard : bizarrement, son bonjour lancé à la cantonnade et son visage semblent défier l'assistance et  même provocants. Il sort avec le principal, pour réapparaître quelques temps plus tard, chaussé de chaussures de sport.
Second prof en retard : il a débarqué du seul bus en provenance de Nouméa avec pour bagages des sacs poubelle, a emprunté une serviette de toilette au gîte qui traîne maintenant au bureau de la vie scolaire, a laissé ses affaires et sa pochette de rentrée au collège dans un coin et je vous passe d'autres détails.
11h : pot de bienvenue du principal. Il nous fait péter le jus d'orange local, le Coca, l'Orangina et les caouètes !
Avant notre départ, notre principal est fier de nous montrer la (future) salle fumeurs et salle de restauration : un coin de son jardin, où il compte installer un salon de jardin. La cantine scolaire n'est pas ouverte aux profs car elle est organisée par la commune, qui a étendu son accès aux collégiens. De toute façon, la cantinière refuse de préparer des repas pour les adultes, qui d'ailleurs s'en moquent bien car c'est immangeable. Elle a servi l'an passé après moult négociations le menu réglementaire aux vice-recteur et Hausser en visite officielle. Ils s'en parlent encore ! Nous avons accès aussi  lors de la pause méridienne à la piscine personnelle de Mr Rolly, flambant neuve : un bassin de 1 m. de haut sur au moins 5 m. de diamètre.
Toujours pas de logement en vue : j'ai accès à la piscine du chef, je fais des chèques avec tellement de zéros que cela me donne le vertige mais je suis toujours  une "poor lonesome  DSDF".

Demain : jour J. Nous partons à 6h15 et j'ai le trac, comme à mes débuts!


Note du traducteur :
La claquette est interdite dans tous les établissements scolaires du territoire, au même titre que le tee-shirt Kanaky, et accessoirement la casquette, la cigarette, le portable, les signes religieux...
KNKY est  une marque de prêt-à-porter.
Ici les mots sont abrégés selon une logique qui m'échappe : le Hausser est le Haut-Commissaire de la République.

Repost 0
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 11:09
Mardi 17 février

Aujourd'hui j'ai acheté une voiture : regardez-la bien, elle est blanche, avant Yaté, et pour toujours rouge après. J'ai assorti le paréo... Les agences de location appliquent le supplément "rouge Yaté", d'environ 30 euros lorsqu'un client ramène un véhicule sale...
Repost 0
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 03:29
Mardi 17 février

Je parle de météo, cela va sans dire... quoique... Mer houleuse, fort vent : ça ventile et ça chasse le vorace moustique. Des grains sont visibles au large. Mon ex-futur appart. m'est passé sous le nez.
Repost 0
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 12:06
Dimanche 15 février

Juron entendu  hier soir en zappant, dans un film d'horreur de sous-série Z : "Nom d'une truie en porte-jarretelles !"
Repost 0
Published by Sylvie - dans Inclassable
commenter cet article
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 11:03
Lundi 16 février

L'accueil officiel organisé par le vice-rectorat est prévu à 7 h 45, je suis en retard ! Je vois déjà le sourire guoguenard poindre  sur le visage de certains d'entre vous, moqueu d'gins ! "Sylvie en retard, non, impossible !" , "Ca alors !" Et j'en passe ! Riez bonnes gens, car j'étais en retard, certes, mais c'était prévu. Alors, là, on rigole franchement, allez... "Comme d'hab' quoi !" Bref, la priorité pour moi état d'aller  à la BCI ce matin afin de recevoir le sésame du monde moderne,  le laisser-passer indispensable à ma survie (avec évidemment les Compeed et la Biafine) : mon chéquier, et accessoirement des espèces. Pour ce faire, j'ai libellé un chèque  à mon ordre : "A moi-même", et j'ai signé. C'est encore une spécialité locale, qui évite de payer des frais lors d'un retrait au guichet. "Nous vivons une époque moderne", pour reprendre l'expression d'un autre célèbre chroniqueur matitutinal...

Pour revenir  à l'accueil, c'est la première fois que je vois un timing respecté : il est 8 h 15, horaire prévu après le traditionnel café, et je suis la dernière à m'engouffrer dans l'amphi, collant au train d'un groupe habillé de couleurs locales : robes mission, chapeaux de coco tressé, guitare (?). On va me prendre pour un membre de la troupe ! 
Choriste, d'une chorale popinée ! Eh bien, pour une chorale, c'en est une, d'amateurs, pas du tout un groupe reconnu d'expression locale ! Après que les uns et les autres aient fait la coutume, le vice-recteur entame un discours vite interrompu par  la dite chorale, improvisée le vendredi précédant par des personnes travaillant au vice-rectorat, dirigées pour l'occasion de main de maître par le directeur du C.I.O.,  et accompagnée  à la guitare, enflammant rapidement l'auditoire qui se met  à taper des mains avec enthousiasme et en rythme. Quelle ambiance ! Outre le sens de l'accueil, si les rectorats métropolitains recevaient les néotitulaires avec des danses folkloriques bretonnes, des polyphonies corses ou des chants béarnais, sûr que la face de l'Education nationale en serait changée ! Il s'agit de chants et de danses de bienvenues, dont certains gestes racontent notamment notre arrivée en avion.
La journée est riche : conférence du directeur du centre culturel Tjibaou, magnifique oeuvre de l'architecte Renzo Piano (père aussi si je ne m'abuse du centre Pompidou), né des Accords de Matignon de 1988, et donc de la politique de Grand Travaux de la République mitterrandienne. Histoire, langues, culture, société kanak : c'est très intéressant.
De même, l'après-midi se révèle passionnant : intervention du chef du département d'archéologie de la Direction des Affaires culturelles coutumières. Je n'ai pas vu le temps passé ! Par contre après... Les impétrants suivants sont 3 inspecteurs... Non, je grossis le trait... C'est attendu...

Retenu une citation datant des "événements" : "Ni vous sans nous, ni nous sans vous".

Les moustiques ont partagé de bon appétit mon pique-nique. Ils m'ont permis néanmoins d'engager la conversation avec un couple qui m'a rassuré. Je pensais en effet être la seule à subir les assauts de ces monstres sanguinaires. Et du coup, ils ont laissé entendre que je pouvais passer chez eux lors  d'une future proche expédition à l'île de Lifou, dans ce paradis que sont les îles Loyauté.

Le timing de fin est également respecté : daucuns ont en effet des avions  à prendre  pour rentrer à la maison...

Enfin, le chéquier devait me servir à payer la voiture repérée samedi matin dans un garage : trop tard ! Une personne bien pourvue d'un chéquier a fait une réservation après mon passage...  Je dois déposer une candidature demain dans une agence pour l'appartement visité vendredi : je me demande si ça vaut la peine que je me déplace en centre-ville par grosse chaleur dans une Twingo non climatisée ?

Enfin, une dernière chose, presque drôle : un justificatif de domicile est demandé pour établir l'équivalent de la carte grise, et donc pour l'achat d'un véhicule. Cherchez l'erreur...

Toutes proportions gardées, je pense au parcours du combattant que vivent les personnes sans logement en métropole...

Note du traducteur :
Popinée veut dire femme en kanak.
Repost 0

Juke-box

Recherche

Archives