Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 10:15

Lundi 25 juillet

 

AVRIL-2011-4288--800x432-.jpg

Repost 0
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 10:10

Lundi 25 juillet

AVRIL-2011-4292--800x517-.jpg

 

Couv-Mathieu-Venon.jpg

 

Repost 0
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 05:48

Samedi 23 juillet

 

Il n'y a pas d'âge, mais 27 ans...

Repost 0
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 11:56

Mercredi 20 juillet

 

lavieetmoi.jpg

 

Pico Bogue, une tignasse rousse et Ana Ana, blonde ! La légereté du trait et les têtes échevelées équilibrent le poids des problèmes philosophiques qui taraudent Pico ! Ce dernier a la langue bien pendue, pose sans cesse des questions auquelles il finit par répondre lui-même et avoir ainsi le dernier mot ! Sa petite soeur n'est pas en reste ! Les parents ramassent ! C'est drôle ou pas ! En effet, certains collégiens adorent, d'autres trouvent  ça complètement nul ! Et pourtant tous fans de Titeuf !  Mais sans comparaison ! A vous de décider !

Repost 0
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 10:07

Dimanche 17 juillet

 

A  l'improviste, un inconnu dans mon salon : t'es ki toâ ?

AVRIL-2011-4265--800x534-.jpg

Un hanneton ?

Repost 0
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 03:32

Dimanche 17 juillet

 

Invitation-expo.jpg

 

"dZ galerie organise une exposition des toiles d'Yvette BOUQUET, une des artistes peintres kanak les plus talentueuses du Territoire. A partir du vendredi 22 juillet et jusqu'au 5 août, venez découvrir une rétrospective de ses toiles au 18 rue de l'Espérance à Ouémo.
 
Yvette Bouquet est née à Koumac mais elle est originaire de la tribu de Pothé, située à Bourail. Ses grands-parents avaient l’habitude d’y accueillir Yvette, ses six sœurs, son frère et ses nombreux cousins pour les vacances. En ces lieux, elle partage avec les siens des moments heureux au milieu des goyaviers, des bananiers, des caféiers…C’est dans la rivière sur le terrain de son grand-père qu’elle découvre les pétroglyphes, empreintes d’un autre temps gravées dans les roches immergées dans l’eau d’un barrage qui alimente la tribu. Un autre souvenir marque son esprit, celui d’une petite case en paille dans laquelle son grand-père conservait précieusement un ensemble de flèches faîtières, de chambranles et d’objets rituels sculptés par ses ancêtres. Enfant déjà, elle ressent la charge émotionnelle véhiculée par ces créations gravées dans la pierre et dans le bois, sa fibre artistique résonne.
 
Mais c’est à l’âge de trente-cinq ans qu’Yvette, après s’être essayé à divers emplois, se décide à assumer sa vocation d’artiste. Elle intègre l’école d’Art de Nouméa en 1990 et s’y forme pendant près de trois années. Puisant dans ses racines culturelle et familiale, elle peint des contes, les histoires que lui racontaient ses grands-parents quand elle était petite, et traduit en peinture, dans un style naïf enjoué, des scènes de vie traditionnelles de brousse. De même, le graphisme des pétroglyphes et des bambous gravés tient une large place dans la peinture de l’artiste.
Yvette a exposé de nombreuses fois en Nouvelle-Calédonie (en 1990 au musée de la ville de Nouméa, en 2005 au Centre d’art de la ville de Nouméa,  en 2007 au Centre culturel de Païta, 2010 au dock socioculturel de Païta ), mais aussi à Port-Vila, à Rarotonga à l’occasion du VIe Festival des arts du Pacifique, à Apia, aux Samoa occidentales, à Sydney, à Paris et en Europe."
 
L'équipe de dZ galerie

dZ galerie située au 18, rue de l’Espérance à Ouémo – TEL 24 13 85

horaires d’ouverture de la dZ galerie : du lundi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h

www.art-tribal-online.com

Repost 0
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 03:29

Dimanche 17 juillet

 

Spéciale dédicace, pour le petit M. F.

 

                
 
Les grands ?
Repost 0
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 09:24

Dimanche 17 juillet

 

C'est un collègue :

 

Vernissage de l’exposition MEMO le jeudi 21 juillet à partir de 18h à la galerie LEC LEC TIC (complexe de la promenade, Anse-Vata).

La soirée sera animée par Pierre et Lionel MITTON à la guitare et au saxophone.

memo.jpg

Repost 0
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 07:14

Samedi 16 juillet

 

5 minutes pour lire...Vachement moi ! d'Emmanuel Bourdier, Nathan poche humour, 2010, 73 p., illus. n. b.

vachement moi couv(3)

Sans rire, ou plutôt si !

 

Paul Moulin, appelé aussi "13-NRV", se retrouve un matin attaché  par une longe à un arbre de la cour de récréation. L'ordinateur de contrôle des élèves a  en effet décrété qu'il est une vache ! Une glissade mal négociée a occasionné une égratignure sur la paume de sa main, où est tatoué son code-barre. "13-NRV" est en effet la fin de ce code qui permet de l'identifier, depuis sa date de naissance, le nombre de dents de lait (pour une vache, c'est un comble) qu'il lui reste, celui des chewing-gums qu'il a collés sous les tables jusqu'à ce qu'il mangera  à la cantine le midi ! Les situations absurdes s'enchaînent à grande vitesse,  l'auteur jouant avec les mots et les descriptions  permettant la lecture à double sens qui fait tout le sel de l'absurde. La fin n'est pas tout  à fait le happy end que l'on imagine dans un livre pour la jeunesse, laissant une porte ouverte sur le doute. L'humour ne gâte en rien la réflexion sur notre société policée, contrôlée, un exemple extrême étant la commercialisation des micro-puces humaines aux Etats-Unis. Au contraire, il en est le levier, moyen efficace dans un roman pour les plus jeunes.

Repost 0
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 04:34

Samedi 16 juillet

 

Avant d'attaquer un portrait, autrement plus sérieux, que j'appelerai "questionnaire de Marie", on revisite un "classique" du genre, parfait pour un jour de pluie  long comme une phrase de Proust (qui aime bien châtie bien, c'est quand même, avec Céline - oui le monde et les humains sont tout entiers pétris de contradictions -  un de mes écrivains préférés) et comme ce samedi. J'ai découvert que Pivot, à défaut d'être Proust, avait créé aussi son propre questionnaire.

 

 

QUESTIONNAIRE DE BERNARD PIVOT :

1. Votre mot préféré ? 
Pivot : "Aujourd’hui" (avec une apostrophe au milieu).

2. Le mot que vous détestez ? 
Pivot : Un mauvais sentiment, décrit par un mauvais mot : "Concupiscence".

3. Votre drogue favorite ? 
Pivot : La lecture des journaux en général, et de L’Équipe, en particulier. 

4. Le son, le bruit que vous aimez ? 
Pivot : Le son très discret des pages que je tourne en lisant un livre, ou le son aussi discret du stylo sur la feuille.

5. Le son, le bruit que vous détestez ? 
Pivot : Rien (Cette question a été oubliée lors de sa dernière émission Apostrophes)

6. Votre juron, gros mot ou blasphème favori ? 
Pivot : Oh ! Putain !, Oh ! putain !, Oh ! Putain ! (Toujours trois fois).

7. Homme ou femme pour illustrer un nouveau billet de banque ? 
Pivot : Michel Bouquet dans L’Avare de Molière.

8. Le métier que vous n’auriez pas aimé faire ? 
Pivot : Président de France Télévisions ou directeur d’une chaîne du service public.

9. La plante, l’arbre ou l’animal dans lequel vous aimeriez être réincarné ?
Pivot : J’aimerais bien être réincarné dans un cep de la Romanée Conti.

10. Si Dieu existe, qu’aimeriez-vous, après votre mort, l’entendre vous dire ?
Pivot : "Alors M. Pivot, (Oui parce que Dieu a d’abord parlé latin, hébreux, arabe, puis après il a parlé français. Maintenant il parle anglais, évidemment. Donc) Alors M. Pivot, how do you do ? Euh... Pas terrible... je... euh... I am sorry my God but I don’t speak English. Ah ! Mais c’est vrai vous ne parlez pas anglais. (Il parle français, évidemment, lui aussi...) Eh bien ! Vous avez toute l’éternité devant vous pour apprendre l’anglais. Et je vais vous donner un très bon professeur. S’il vous plaît, allez me chercher sir William. Shakespeare of course !"

QUESTIONNAIRE DE MARCEL PROUST (1886) :

1- Le principal trait de mon caractère.  
Proust : Le besoin d’être aimé et, pour préciser, le besoin d’être caressé et gâté bien plus que le besoin d’être admiré.

2 - La qualité que je préfère chez un homme. 

Proust : Des charmes féminins. 

3 - La qualité que je préfère chez une femme. 
 
Proust : Des vertus d’homme et la franchise dans la camaraderie.

4 - Ce que j’apprécie le plus chez mes amis.  
Proust : D’être tendre pour moi, si leur personne est assez exquise pour donner un grand prix à leur tendresse.

5 - Mon principal défaut. 
Proust : Ne pas savoir, ne pas pouvoir « vouloir ».

6 - Mon occupation préférée.  
Proust : Aimer.

7 - Mon rêve de bonheur. 
Proust : J’ai peur qu’il ne soit pas assez élevé, je n’ose pas le dire, j’ai peur de le détruire en le disant.

8 - Quel serait mon plus grand malheur ?  
Proust : Ne pas avoir connu ma mère ni ma grand-mère.

9 - Ce que je voudrais être.  
Proust : Moi, comme les gens que j’admire me voudraient.

10 - Le pays où je désirerais vivre. 
Proust : Celui où certaines choses que je voudrais se réaliseraient comme par un enchantement et où les tendresses seraient toujours partagées.

11 - La couleur que je préfère. 
Proust : La beauté n’est pas dans les couleurs, mais dans leur harmonie.

12 - La fleur que j’aime. 
Proust : La sienne - et après, toutes.

13 - L’oiseau que je préfère.  
Proust : L’hirondelle

14 - Mes auteurs favoris en prose.  
Proust : Aujourd’hui Anatole France et Pierre Loti.

15 - Mes poètes préférés.  
Proust : Baudelaire et Alfred de Vigny.

16 - Mes héros dans la fiction. 
Proust : Hamlet.

17 - Mes héroïnes favorites dans la fiction.  
Proust : Bérénice.

18 - Mes compositeurs préférés.  
Proust : Beethoven, Wagner, Schumann.

19 - Mes peintres favoris.  
Proust : Léonard de Vinci, Rembrandt.

20 - Mes héros dans la vie réelle. 
Proust : M. Darlu, M. Boutroux.

21 - Mes héroïnes dans l’histoire.  
Proust : Cléopâtre.

22 - Mes noms favoris.  
Proust : Je n’en ai qu’un à la fois.

23 - Ce que je déteste par-dessus tout.  
Proust : Ce qu’il y a de mal en moi.

24 - Personnages historiques que je méprise le plus.  
Proust : Je ne suis pas assez instruit.

25 - Le fait militaire que j’admire le plus.  
Proust : Mon volontariat !

26 - La réforme que j’estime le plus.
Proust : Pas de réponse.

27 - Le don de la nature que je voudrais avoir.
Proust : La volonté, et des séductions.

28 - Comment j’aimerais mourir.  
Proust : Meilleur - et aimé.

29 - État présent de mon esprit.  
Proust : L’ennui d’avoir pensé à moi pour répondre à toutes ces questions.

30 - Fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence.  
Proust : Celles que je comprends.

31 - Ma devise. 
Proust : J’aurais trop peur qu’elle ne me porte malheur.

 

 

Enfin, ce matin, j'ai appris un mot nouveau, ataraxie, qui pourrait être la réponse  à la première question de Marie, mais dont les différentes acceptions me laissent songeuse...

 

ATARAXIE, substantif féminin :

A.− PHILOS. Tranquillité, impassibilité d'une âme devenue maîtresse d'elle-même au prix de la sagesse acquise soit par la modération dans la recherche des plaisirs (Épicurisme), soit par l'appréciation exacte de la valeur des choses (Stoïcisme), soit par la suspension du jugement (Pyrrhonisme et Scepticisme)...

B.− P. ext., PATHOL.

1. ,,Absence de trouble dans l'appareil digestif.`` (Ac. 1932 et Rob.).

2. État d'indifférence caractéristique de certaines névropathies et obtenu sans l'influence d'agents neuroleptiques supprimant toute réponse réactionnelle. Anton. anxiété, hyperémotivité.Ataraxie génitale. Impuissance (Lar. encyclop.).

 

Repost 0

Juke-box

Recherche

Archives