Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 12:42

Mercredi 27 avril

 

J'ai toujours aimé les bêtes qui me le rendent bien, mais cette guêpe, qui a entrepris la construction, prématurément stoppée, de ses greniers dans ma cuisne, connaît-elle mes relations privilégiées avec le milieu du bâtiment ?

AVRIL-2011-2658--800x533-.jpg

Repost 0
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 09:13

Lundi 25 août : et encore un lapsus ! 25 avril

 

Ca y est : j'en rêvais, on l'a fait ! Rencontre avec ma première raie manta, indifférente et  paisible, qui décidément porte  magnifiquement son surnom de Diable des mers. L'impression d'une immense cape sombre, volant  à travers les eaux, protégé symboliquement par des rémoras qui paraissent bien ridicules... Magique ! On retient son souffle, on tente de ne plus bouger,  puis on est tenté de se laisser emporter et de la suivre... Et merci au Nitrox, que je goûtais pour la première et que j'ai têté aussi goulûment que l'ordinaire, mais qui  a permis de faire durer le plaisir !

 

Peut-être des photos à suivre, j'espère.

 

Et puis aussi, ne pas oublier la bande de requins gris, jamais vu autant, le banc de barracudas, même pas peur, un énorme Napoléon, et des Ovula, une variété de porcelaine que je ne connaissais pas : photos empruntées sur le Net (mille excuses, je n'ai pas noté la source de la seconde photo).

 

Dans l'eau :

ovula_ovum-slb1.jpg

Dans la vitrine :

coq-ov-ov.JPG

Repost 0
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 13:01

Lundi 26 avril

 

Ce lundi de Pâques marque la fin de ma longue trêve des confiseurs... Au boulot et sus aux kilos (mètres) !

 

 

Allures

 

Du 25/04 au 01/05

D 2 au 08/05

Du 9 au 15/05

Du 16 au 22/05

Du 23 au 29/05

 

VMA

?

 

 

 

Lundi

 

 

Joyeuses Pâques

 

PPG

 

PPG

 

PPG

Pas de travail de jambes

 

 

PPG cool ou repos

 

Mardi

VMA courte

2 (7 x 30’’/30’’)

R = 2’30 Fg lent

 

VMA courte

2 (6 x 40’’/40’’)

R = 2’30 Fg lent

VMA courte

2 (6 x 45’’/45’’)

R = 2’30 Fg lent

Stade Magenta

Me dire l’heure qui te convient

Test VMA

 

Fg lent 40’

 

Merc.

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi

Jeudi ou vend.

Fg 20’

+ 6 x 5’ allure soutenue

r = 1’30 à 1’45 Fg lent

+ Fg lent 10’

 

Jeudi ou vend.

Fg 20’

+ 5 x 6’ allure soutenue

r = 2’Fg lent

+ Fg lent 10’

 

Jeudi ou vend.

Fg 20’

3 (7’ + 3’ ) allure soutenue

r = 2’ et 1’30 Fg lent

+ Fg lent 10’

 

 

Fg lent 40’ + 4 L.D

 

 

 

Vend.

 

 

 

Sam.

 

 

 

 

Ne pas nager – REPOS

 

 

 

Dim.

 

 

S.L 1h15

= Fg lent sur parcours varié

 

 

S.L 1h15

= Fg lent sur parcours varié

 

 

Fg lent 1h

10 Km Nondoué

Championnats

 

 Remarques : Mercredi et samedi : piscine

 

Repost 0
Published by - dans ASPTT
commenter cet article
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 12:38

Dimanche 24 mars

 

Bon anniversaire Sonia !

AVRIL-2011-2653--800x533-.jpg

AVRIL-2011-2652--800x533-.jpg

AVRIL-2011-2632--800x532-.jpg

AVRIL-2011-2643--532x800-.jpg

AVRIL-2011-2637--800x533-.jpg

AVRIL-2011-2641--800x533-.jpg

AVRIL-2011-2479--800x515-.jpg

Repost 0
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 08:14

Vendredi 22 avril

 

rocabonsai

 

Profitez du week-end de 3 jours pour lire cet album, en forêt, à l'ombre d'un arbre - pas d'un cocotier, cela va de soi. A-t-on déjà vu un coco-bonsaï ?

Magnifique album, comme toujours, mais encore plus, du duo François Roca et Fred Bernard. Pas récent, certes, mais peu importe.

 

 

Attablé dans une taverne, au 18è siècle, la Capitaine O'Murphy raconte une extraordinaire aventure : naviguant au milieu d'une mer bleu turquoise, il croise un navire au milieu duquel il croit voir un arbre. Il décide de se rendre à bord pour éclaircir ce mystère et il n'est pas sitôt monté à bord que l'arbre se met à lui parler, lui demandant même de rester seul à bord pour écouter son histoire. Craignant qu'on ne le prenne pour un fou, il demande à deux de ses hommes de rester à bord. Les voilà installés dans de confortables fauteuils, rescapés d'un naufrage antérieur, autour de l'immense arbre, au beau milieu du pont d'un navire à la dérive sur l'océan.

Amédée le Potier, c'est ainsi que se nomme l'arbre, est enrôlé de force sur un bateau marchand avant d'être fait prisonnier par des pirates. Devenu la bête noire de l'équipage, torturé, il est accusé du meurtre d'un quartier-maître avant d'être abandonné sur une île déserte en compagnie d'un tonnelet d'eau. Il reçoit un jour sur le crâne une graine qu'il ne parvient pas à déloger, malgré tous ses efforts et qui y germe lentement. Il est finalement recueilli sur une jonque chinoise, elle-aussi manoeuvrée par des pirates, dont un vieux Chinois, maître en bonzaï qui entreprend de lui tailler l'arbre qui croît inexorablement. S'ensuit la métamorphose d'Amédée, qui devient l'Homme-Bonsaï, doté d'une force et d'une résistance propres aux grands arbres. Il semble être devenu invincible, et dans ses veines coule, non plus du sang, mais de la sève...

Les illustrations format album et les couleurs sont à la mesure de l'histoire : des bleus lumineux, des tons bois, arbre et navires, des couleurs – l'orange - en opposition et fortement contrastées. Récit d'aventures et de pirates, poésie, fantastique, tout à la fois, cruel et tragique, chacun y retrouvera. Alire, à relire, à feuilleter.

A lire aussi L'indien de la Tour Eiffel, Cheval-Vêtu, Jeanne et le Mokélé, tout aussi magnifiques... Uma ou 21 éléphants sur le pont de Brooklyn et tous ceux que je n'ai pas lu...

rocaindien.jpg

Repost 0
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 12:16

Jeudi 21 avril

 

Un mois à peine

Le ciel tombé sur terre

L'ai-je vu au fond du verre de vin

Ou bien rêve éveillé trop de solitude

 

Nicolas Kurtovitch, Assis dans la barque, Poèmes, Grain de sable, 1994

 

N. Kurtovitch est un écrivain néo-calédonien

Repost 0
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 14:28

Mardi 19 avril

 

Rien d'intéressant dans le journal : après Penchard, c'est Copé qui débarque sur le territoire. A quand le petit président ? L'espérance de vie est plus grande dans le Sud que dans le Nord, moins qu'en France mais plus qu'aux Salomon. Les détenus du Camp-Est, quand ils décident d'y rester, peuvent assister à un café-philo ou apprendre le dressage des chevaux. Enfin, la Cafat a elle aussi son trou de la Sécu ! Il est urgent de réformer ! Il était temps !

Repost 0
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 09:59

Lundi 18 avril

 

Bruno Paquelier, Des Bleus sur liste noire, Milan Junior Polar, 2010, 179 p.

 

Une fois n'est pas coutume, soyons foot ! J'ai lu pour L,MA un roman qui, je pense,  ne fera pas partie du cru 2012 mais qui m'a plutôt plu, pour une fois.

 

7da6af2f5ire360.jpg

 

La brigade du sport est une unité spéciale chargée de travailler sur les affaires liées au sport de haut niveau - existe-elle vraiment, au fait ? Pastor, commissaire peu apprécié, dont certains disent que cette promotion est une mutation sanction, est nommé  à la tête de la brigade. Alors que Zinédine Zidane compromet sérieusement sa carrière  lors de la Coupe du monde de 2006, le commissaire et son adjoint, Favier,  enquêtant sur ce coup de tête incompréhensible, se retrouvent, suite au suicide suspect d'un ancien collègue de Pastor, sur la piste d'une organisation raciste qui a fait des joueurs d'origine, même très lointaine, africaine, antillaise ou maghrébine jouant en équipe de  France, sa cible. Leur enquête les ramène à une autre Coupe du monde demeurée dans les esprits (enfin les moins de 34 ans ne peuvent pas connaître), celle de 1982, où, lors de la demi-finale France-Allemagne, Schumacher, alors gardien, avait violemment et sans raison percuté Battiston qui fût évacué. Schumacher n'avait pas été sanctionné par l'arbitrage. Signalons d'ailleurs que le portier allemand a écrit une autobiographie dans laquelle  il reconnaît s'ête dopé, mais c'est un autre sujet, quoique...

Un vrai polar, genre polar historique  - jeunesse, entendons-nous : l'intrigue est tout à fait plausible - hélas - et le récit est mené de main de maître, suspens, impasses et fausses pistes, planques, coups de théâtre, et quelques morts, en quantité suffisante mais nécessaire. L'histoire du football est vraisemblablement l'oeuvre d'un spécialiste et le procès à charge du racisme toujours d'actualité, encore hélas, salvateur. Cependant, il ne faut pas se tromper sur le lecteur  à qui ce roman est destiné : la quatrième indique ce maudit  "A partir de...", en l'occurence 9 ans.  14 ans, en raison du thème et du genre, me semble plus désigné.. La première de couverture, d'ailleurs, très enfantine, dessert plutôt le roman.

 

Et ya même des images...

 

 

 

 

Repost 0
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 08:55

Samedi 16 avril

 

Bon anniversaire Albert !

 

AVRIL-2011-2610--800x532-.jpg

AVRIL-2011-2611--800x414-.jpg

AVRIL-2011-2622--800x533-.jpg

AVRIL-2011-2619--800x552-.jpg

AVRIL-2011-2621--517x800-.jpg

La Maison Célières est construite en 18988 et achetée en 2002 par la Mairie de Nouméa pour être réhabilitée. Elle est dédiée depuis à la défense et la promotion du livre calédonien. Elle est située dans la quartier du Faubourge-Blanchot, encore riche en maisons de style colonial. Voir ce  lien, et le site de la Maison du Livre.

AVRIL-2011-2625--800x533-.jpg

Repost 0
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 12:38

Dimanche 10 avril

9782203117860_cb.jpg

 

J.-F. Chabas et C. Blain, Vieille gueule de papaye, Casterman Coll. Aventures, 122 p., 1996

"Trois apprentis aventuriers" en Nouvelle-Calédonie...

"Vieille gueule de papaye, ce n'est pas un compliment."

 

Yann et Céline vivent dans un ranch au Nord de la Nouvelle-Calédonie entre Voh et la tribu d'Oundjo, où habite Yamel, meilleur ami de Yann et amoureux platonique de Céline. Un jour, alors que les grandes vacances touchent à leur fin, ils voient débarquer un étrange Américain. Dora, l'une de leurs grands-mères, est aux anges mais eux voient cette intrusion d'un mauvais oeil. Ils ont en effet croisé quelques jours auparavant ce poken dans les brousses, qui s'était alors enfui. Pour les trois enfants, il a forcément quelque chose à cacher. Les trois aventuriers en herbe vont aller d'aventures en déconfitures, confirmant ce pressentiment ...

Avec Jean-François Chabas, le lecteur voyage d'un monde à l'autre : Nouvelle-Calédonie, Etats-Unis, Australie... Je ne sais pas s'il est vraiment venu sur le Caillou, mais son roman témoigne d'une fine connaissance de l'île, des moeurs de ses habitants, de la langue, sans être lourdement démonstratif mais plutôt drôle ! Sa description du match de cricket est une vraie tranche de Calédonie - ça sent le vécu – et je ne résiste pas à l'envie de vous en livrer un extrait :

 

" Le cricket, tel qu'il est joué chez nous, n'a pas grand-chose à voir avec son cousin anglais. Les missionnaires qui l'ont introduit il y a des années étaient pourtant britanniques. Mais ici, ce sont surtout les femmes canaques, les " popinées ", qui jouent. Et les règles sont devenues complètement différentes de celles des pokens. Le cricket en Nouvelle-Calédonie ne ressemble à aucun autre dans le monde. D'ailleurs, moi, je n'y comprends rien, et je m'en fiche. C'est l'ambiance qui est géniale. Imaginez les femmes en robe mission, déchaînées, qui courent sur le terrain dans tous les sens, et le public - il y toujours beaucoup de spectateurs - qui rigole quand on manque un coup, ou siffle et bat des mains quand c'est réussi... D'ordinaire, les Canaques sont calmes et n 'élèvent presque jamais la voix. Mais là, c'est différent ! Ce matin, nous avons assisté à un sacré match. Je ne comprenais pas plus les règles que d'habitude, mais la tribu d'Oundjo, qui recevait, était en forme... J'en étais à me demander s'il y avait plus d'agitation dans les rangs des joueuses ou chez les spectateurs, quand l'arbitre a reçu une batte en plein nez, geste maldroit d'un membre de l'équipe de Kaala-Goman. Ca a été le délire. On rigolait tellement qu'il a été question d'arrêter le match. La mère de Yéwéné, meneuse de jeu très respectée, a réussi, en braillant comme un putois, à ramener le calme.Oundjo a écrasé Kaala-Gomen. Céline et maman (qui était restée jusqu'au bout, tenue par le suspens) se sont essuyé les yeux, Yamel s'est raclé la gorge – il avait tellement hurlé qu'il parlait comme un vieux cagou. Djubelly s'est approché de nous, un vieux Kodak à la main.

- Serrez-vous, on va claquer une photo, c'est un jour historique ! Yamel ne cessait de répéter : « Ca, c'était un match valaab ! Fin valaab ! » Et il rigolait de plus belle, à y repenser... "


Roman bien écrit, intrigue vraisemblable et suspens garanti. Les jeunes héros perçoivent une situation singulière, voire étrange, tout en vivant leur quotidien d'enfant...

 

Jean-François Chabas est né en 1967 et vit dans le Sud de la France. Il a exercé de nombreux métiers avant de consacrer tout son temps à l'écriture de romans pour les enfants et, depuis quelque temps, pour les adultes.

Repost 0

Juke-box

Recherche

Archives