Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
André Makine, Le testament français, Gallimard, Folio, 1995, 342 p.

Avis mitigé pour ce roman qui raconte l'enfance d'un jeune garçon (et de sa soeur) entre Russie et France. Il  passe en effet chaque été chez sa grand-mère, Charlotte, dans un village perdu au milieu de la steppe. Charlotte est née en Russie mais est française et a fait plusieurs voyages en France, et ses souvenirs nourrissent les récits qu'elle raconte à ses petits-enfants. Le petit-fils est absolument captivé par ses histoires, d'autant plus qu'elles s'accompagnent d'objets et d'articles de presse puisés dans une vieille malle que possède Charlotte. Bientôt, le garçon n'aura plus que cette France en tête, au point qu'adolescent il ne sait plus s'il est russe ou français. Le récit est émaillé de détails de l'histoire et de la vie  russe au 20ème siècle, superposés à ceux de l'histoire et de la vie française à la même époque. Le récit s'ouvre sur une question posée par l'enfant  à sa grand-mère concernant l'identité mystérieuse d'une femme emmitoufflée dont la photo se trouve dans la fameuse malle, que Charlotte esquive par une pirouette, et dont, adulte, alors qu'il espère retrouver sa grand-mère qui ne viendra plus,  il obtient enfin la réponse. Belle écriture, extraordinaire relation de la grand-mère et du petit-fils, histoire du siècle, quête de l'identité, témoignage sur la naissance et la genèse de l'écrivain (le "style" !), il m'a manqué quelque chose mais quoi ?

Partager cette page

Repost 0
Published by

Juke-box

Recherche

Archives