Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Joseph Kessel, Le lion, Gallimard, Folio junior, Edition spéciale,  248 pages, illus.  n. b., plus supplément

 

Un journaliste français voyage dans une réserve naturelle du  Kenya, la réserve d'Ambolesi, parc royal. Il y fait la rencontre de Patricia, 10 ans. Elle parle les langues africaines, qu'elle a apprises avec les hommes qui travaillent avec son père ou ceux qui traversent la réserve, comme les Masaï nomades et elle connait le langage des animaux sauvages, avec qui elle vit, sans crainte et sans danger. Et plus particulièrement avec King, qu'elle a élevé tout bébé et avec qui elle a une relation forte. Cela semble impossible, mais on y croit et on se laisse prendre et emporter par sa voix de basse, grave et mélodieuse, qui apprivoise humains et animaux.

Les descriptions du Kenya sont absolument magnifiques, somptueuses, d'emblée le lecteur est plongé au coeur de cette Afrique sauvage dont il découvre animaux, flore, Kilimandjaro mais aussi le peuple Masaï et la vie d'une famille britannique isolée dans la brousse... Le portrait du père est haut en couleurs, par opposition à celui de sa femme qui parait bien terne. Les relations familiales qui unissent les parents et Patricia sont partie prenante de cet univers sauvage. De même la découverte des Masaï et de leur mode de vie complètent ce voyage à travers l'Afrique orientale.

Mais si les mots sont choisis, précis et riches, le récit  manque de quelque chose, peut-être de  souffle, de poésie, de grandeur. De même la fin est décevante, non pas parce qu'il n'y a pas de "happy end" mais peu crédible ou attendue. Patricia a fait l'apprentissage de la vie et des sentiments qui la traversent grâce aux animaux et surtout grâce à King, c'est par lui qu'elle découvre la mort mais la mise en scène finale était-elle la seule possible ?

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Juke-box

Recherche

Archives