Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 04:56

Vendredi 9 mars

 

Deux cd chassent l'autre : après Radio Bodega 2, keskeje trouve dans la boîte ? Les disques gagnés, hum, le 25 juin - merci France Inter -  tout arrive, et qui va piano va sano, le service public est lent, etc, c'est bien connu.

Kuduro, ça veut dire cul dur en portugais, paraît-il... Un ami lusopone et spécialiste es musique pourra confirmer ?Le kuduro, musique électro angolaise, remixée pour les dance floors et la fièvre du samedi soir par DJ Galliano et...

20270.jpg

The creation of Kuduro by Tony Amado 


Et le staff de Kinshasa, Brenda Bilili, qui a fait l'objet d'un documentaire présenté  à Cannes.

 

craw51.jpg

Cliquez sur les pochettes  pour acccéder aux "myspaces".

Et bougez bougez bougez...

Repost 0
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 08:41

Vendredi 2 mars

 

En rentrant du boulot, aïe hi, aïe ho, j'écoute la radio, aïe hi, aïe ho, Calédo 1ère pour ne pas la citer - je pratique l'alternance - qui met en jeu la compil'  tendance locale, Radio Bodega 2, mise en scène par Janice, animatrice locale, et Solune, DJ - je ne sais pas s'il est local, mais c'est tout pareil. Pour gagner, un modeste et modique SMS,  mais l'obligation d'embrasser Lilou et toute la Calédonie en direct à 19H45. Bon, c'est pas la tivi non plus !  De bonnes surprises, quelques groupes connus, des découvertes, dont un groupe de mon petit pays préféré, les Sunshiners, qui reprennent Should I stay ou should I go ? En fouillant sur le Net, trouvé ôssi une reprise de Baby Jane, et sourtout de Back in black ! On envoie !

 

radio-bodega-nouvelle-caledonie.jpg

 

Sunshiners, ce sont eux...

 

Lilou, c'est elle...

 

Janice, c'est elle, croisée à une fête des écoles...

Goro-Nickel_8044--533x800-.jpg

A la radio...

 

Solune, c'est lui...

 

SEPTEMBRE-2010-ET-SUIVANTS 7219 (800x533)La Bodega, c'est à gauche...

 

 

Repost 0
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 04:04

Samedi 8 octobre

 

Avec le retour de l'été, retour des grands concerts de plein air et de fin d' année, Tiken Jah Fakoly et Yannick Noah au programme... Même combat ?

Je ne répèterai pas que la Calédonie-Kanaky est territoire reggae, public acquis et fidèle, et à l'image de sa population, de toutes les couleurs. C'était donc, presque, un grand soir au centre Tjibaou...  Les drapeaux étaient de sortie, les cigarettes à l'eucalyptus aussi, l'air d'abord  frais s'est rapidement réchauffé. Reggae militant, engagé, mais festif.Bon son, bon feeling, bon show, très pro. Le bassiste et le guitariste ont coiffé les couleurs de la Kanaky, les cuivres portent celles du Burkina-Fasso, deux musiciens jouent d'instruments  africains, tambour et guitare de poche, et plus impressionnant, une magnifique kora -j'ai cherché le nom, je l'avoue.  Tiken Jah, stature imposante, drapée dans une large tunique africaine et regard habité, dépense une sacrée énergie. Inlassablement, il chante au service de son combat pour l'Afrique : ce ne sont pas de vains mots ou des notes qui s'envolent, puisqu'il y met aussi les sous qu'il gagne. Respect.

 

Repost 0
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 12:08

Dimanche 25 septembre

OCTOBRE-2011 6370 (533x800)

Susheela Raman pour clôturer le festival : son premier album, world, quoique plutôt convenu, m'avait beaucoup plu, les suivants contrastés, le dernier beaucoup moins. J'étais donc pressée et curieuse de découvrir la chanteuse anglo-indienne et la teneur de ce dernier album, annnoncé comme un retour à des sons plus traditionnels. Et c'est la claque ! Rien à voir avec l'Oncle, mais sa présence sur scène et son énergie sont incroyables. Outre sa voix (qui semble, dans mon souvenir, bien loin de celle de son premier album: plus ample, plus riche) dont elle use pour chanter magnifiquement, mais aussi pour prier, implorer, et exhorter les dieux, le ciel et le public à quelque action mystérieuse, son corps sert le même dessein, danse, transe, et sa chevelure, la coiffant, telle la Gorgone, semble animée d'une vie propre. Les musiciens, dont le chéri de la déesse indienne - car peut-être est-elle une incarnation de Shiva - simplemnt excellents, paraissent pourtant bien pâlots ! Elle explique dans un français étonnant mâtiné d'anglais les histoires que content ses chansons, traditionnelles mais très rock, et nous emmène avec elles vers des sommets jusqu'alors inexplorés. Hendrix est revisité, arrangé façon chant religieux éthiopien. On oublie avec elle la défection d'Asa. Rock and roll, habitée, transportée, mystique ?

OCTOBRE-2011 6344 (533x800)

OCTOBRE-2011 6354 (800x533)

OCTOBRE-2011 6359 (522x800)

OCTOBRE-2011 6373 (533x800)

OCTOBRE-2011 6376 (533x800)

OCTOBRE-2011 6377 (800x533)

OCTOBRE-2011 6382 (533x800)

OCTOBRE-2011 6383 (533x800)

OCTOBRE-2011 6389 (533x800)

OCTOBRE-2011 6400 (800x533)

OCTOBRE-2011 6402 (552x800)

OCTOBRE-2011 6408 (542x800)

OCTOBRE-2011 6409 (551x800)

OCTOBRE-2011 6418 (533x800)

OCTOBRE-2011 6420 (533x800)

OCTOBRE-2011 6430 (800x533)

OCTOBRE-2011 6427 (800x533)

Repost 0
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 07:26

Samedi 24 septembre

 

Le service public radiophonique me saoûlait, à répéter que le concert de Ben L'Oncle Soul est THE CONCERT OF THE YEAR ! Eh bien, oui, je suis bien obligée de reconnaître qu'à Nouméa, c'était LE CONCERT DE L'ANNEE ! Vous me direz, y'en a pas tant ! Certes, mais 6000 personnes, sold out, c'est pô tous les jours ! Arrivée très tard, je me suis retrouvée hélas très loin de la scène !

Rien à dire, des compos aux reprises, pour certaines surprenantes -The White Stripes - soul impeccable à tous les étages, punchy, funky, groovy au show hyperpro, au millimètre  - sans doute répété et répété tout l'été durant cette fameuse tournée - Nouméa ou pas - on est quand même à l'autre bout du monde mais chouchouté tout pareil ! Ben est partout, aidé quand même par deux danseurs également chroristes au look années folles, fringués, comme l'Oncle, au look travaillé que l'on reconnaît maintenant, et des musiciens itou ! C'est du lourd ! Ajoutez un personnage sympathique souriant  à l'envie, un public acquis de fans et c'est gagné ! OCTOBRE-2011-6295--800x722-.jpg

OCTOBRE-2011-6296--667x800-.jpg

OCTOBRE-2011-6298--533x800-.jpg

Les Réunionnaises de Simangavole ont dû se sentir un peu seules après le départ en masse du public de Ben L'Oncle Soul. C'est bien dommage ! Accompagnées de la flamboyante Leila Neigrau, habituée du festival, elles ont délivré un maloya, musique des esclaves, classé récemment au Patrimoine culturel mondial de l'Humanité par l'Unesco, traditionnel, complètement nouveau pour moi, énergique et plutôt convaincant.

OCTOBRE-2011-6335--800x533-.jpg

OCTOBRE-2011-6310--800x533-.jpg

OCTOBRE-2011-6321--533x800-.jpg

OCTOBRE-2011-6318--800x533-.jpgOCTOBRE-2011-6312--800x533-.jpg

OCTOBRE-2011-6338--800x533-.jpgOCTOBRE-2011-6302--533x800-.jpg
Repost 0
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 07:44

Vendredi 23 septembre

 

Après la soirée d'ouverture de mercredi, retransmise en direct à la tivi (c'est encore une première fois pour moi ; cela a confirmé l'idée reçue qu'on pouvait être très télégénique et très cruchette, mais c'est un autre sujet), premiers live Mont-Dore. Danakil, qui a son public ici, car c'est confirmé ôssi, la Calédonie-Kanaky doit être l'autre pays du reggae et produits dérivés, nous a fait son show plutôt bien rodé avec en finale une reprise inattendue de "Je ne regrette rien", d'Edith Piaf ! Bon son, mais je veillis :  à mon avis, trop de son, et trop d'herbe !

OCTOBRE-2011 6225 (427x800)

OCTOBRE-2011 6226 (480x800)

OCTOBRE-2011 6244 (800x533)

OCTOBRE-2011 6246 (800x533)

OCTOBRE-2011 6249 (800x533)

OCTOBRE-2011 6250 (800x533)

La DECOUVERTE, confirmée, est Ngaiire : une Papoue installée en Australie pour cause de jazzïte aigüe, dotée d'une voix fabuleuse, une diva ! Rien  à dire, j'ai pas les mots, seulement écouter ! 

OCTOBRE-2011 6253 (533x800)

OCTOBRE-2011 6258 (800x533)

OCTOBRE-2011 6261 (533x800)

Enfin, les petit jeunes de la soirée finissent la mienne dans une ambiance festive et bon enfant : les Kass'Pa de Hienghène, qui font du yagga (mix de reggae, kaneka, ska, si ça l'fait !).OCTOBRE-2011 6282 (800x533)

OCTOBRE-2011 6286 (533x800)

OCTOBRE-2011 6287 (800x533)

Le tube de l'été dernier !
Repost 0
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 11:47

Mercredi 17 août

 

Allain Leprest est mort. Pas beaucoup de vidéos sur YT, va savoir pourquoi. Alors juste les paroles d'une chanson...

 

Ton cul est rond comme une horloge
Et quand ma fatigue s’y loge
J’enfile le temps à rebours
Je mate l’heure sous ta jupe
Il est midi moins deux minutes
Et je suis encore à la bourre
 
Promis demain j’arriv’rai pile
Pour faufiler ma grande aiguille
Sous le cadran de ton bidule
On s’enverra jusqu’au clocher
Et mon coeur comme un balancier
Ondulera sous ta pendule

 

Dis-moi au chrono de tes reins
Quand passera le prochain train
Combien coûtera le trajet
J’ai tant couru contre ta montre
Voici qu’à l’heure de la rencontre
Je me sens des doigts d’horloger

 

Time is money et puis ta soeur
Si on t’avait demandé l’heure
On saurait qu’le temps c’est d’l'amour


Ton cul est rond comme une horloge
Et quand ma fatigue s’y loge
J’enfile le temps à rebours

Ton cul est rond comme une horloge
Et quand ma fatigue s’y loge
J’enfile le temps à rebours
Je mate l’heure sous ta jupe
Il est midi moins deux minutes
Et je suis encore à la bourre

 

Paroles : Allain Leprest. Musique : Léo Nissim, Gérard Papieri   1988  "Deux"

Repost 0
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 10:55

Samedi 2 juillet

 

195743_134034866671690_5827652_n.jpgPour le site, cliquez sur l'affiche.

 

Ca y est ! On connaît la programmation internationale du festival 2011 : pour les femmes - et les autres - Asa, Susheela Raman (j'ai espéré Selah Sue, mais c'est un peu prématuré !), Ben l'Oncle Soul... Pour la Soul, tendance Motown, et Danakil pour le bon son et les  textes !  La flamboyante Leila Negrau est de retour, et des inconnus (de moi) sont à l'affiche : Simangovole, trio de maloya - la Réunion est à l'honneur - et une petite Papou qui fait de l'indie, qu'il ne faudra pas rater, je pense, Ngaiire !

2011_ngaiire.jpg

Repost 0
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 02:58

Zic

Dimanche 26 juin

 

Good day : j'ai gagné deux cd ! Yes yes ! Merci Alternatives ! Le nouveau Galliano (Frédéric, pas l'autre facho fashion) dont l'album Frédéric Galliano and the african divas (2002) m'a suivi ici, le "découvreur" du "Kuduro" angolais, et celui d'un inconnu (de moi) découvert ce soir sur les ondes du service public alternatif, Dye. Faut aimer la musique électro...

525042148.jpg

 


Repost 0
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 21:34

Samedi 11 décembre

musikalfestival_1281341240.jpg

Changements de programmation et grosse fatigue, ça fait mal : je ne suis plus en âge de rester des heures durant sous le soleil et sur la gazon d'un festival ! Je suis arrivée  pour démarrer avec Israël Vibration, et à la  place, j'ai vu, entre autres... Le Diable en personne !  Jencarlos Canela, dit El Diablo ! Enfer et damnation !  Est-ce que cette telenovela est connue en France, je ne sais, toujours est-il qu'ici elle a fait un malheur et a été suivie par toutes les dames du Caillou, et quelques hommes ôssi, durant toute sa diffusion ! A lire dans les Nouvelles locales, comme d'hab ! Comble de bonheur, El Diablo est aussi chanteur ! N'étant pas aficionada des concerts pour jeunes filles, j'ai rarement vu un tel mouvement d'émoi dans un public, surtout lorsque l'on connaît la réserve calédonienne. Le grand frisson ! Public acquis d'avance ! Sauf deux vieux rastas devant moi, dreads jusqu'aux reins et petites cigarettes mal roulées aux lèvres : également déçus d'abord par le changement dans l'ordre de programmation, voire un brin hostiles, ils sont surtout séduits par les voix tentatrices des deux succubes, des deux bombas latinas pardon qui font les choeurs ! Puis échangent des coups d'oeil entendus lorsqu'El Diablo, démoniaque et un chouya démago, entonne une reprise, puis deux, puis trois, du grand Bob ! Pour enfin définitivement vendre leur âme à Satan et se rallier à la cause diabolica lorsque Jencarlos s'enveloppe sur scène d'un manou aux couleurs de la Kanaky, offert par des fans des premières heures  ! Vade retro satanas ! Il a tout compris Jencarlos !

Il fallait bien pactiser avec le diable pour se régaler ensuite du show de Kassav : pro en diable ôssi, c'est le concert anniversaire des 30 ans du groupe, mais grand moment ! On touche au plaisir céleste ! Il fallait voir ça : Antillais en chemise, rastas de tous âges et de toutes les couleurs, ados des deux sexes capuche rabattue et kaki camouflage de rigueur, mamans en robe mission, bébés en poussette,  bref, comme toujours ici, toutes les couleurs, tous les sexes, de 7 à 77 ans réunis pour un grand moment de folie douce, de danse et de partage réunis ! Tout le monde connaît le répertoire pour un final oeucuménique où chacun prend  la main de ses voisins ! Peace mon frère !

Et nombreux ceux qui, comme moi, quittent la plaine du Kuendu pour reprendre la navette ! Oups, cela me rassure, de toute façon j'ai oublié ma natte, j'ai mal aux papattes, et dommage pour Pierpoljak... Israël Vibration, Baldé, Julian Marley et les autres...

 

Beaucoup de bruit pour rien...

Repost 0

Juke-box

Recherche

Archives